APN: acronyme de Appareil Photo Numérique

Autofocus: système permettant de faire la mise au point automatiquement. La rapidité d’un autofocus varie en fonction de l’objectif monté sur l’appareil. Les plus rapides sont les systèmes HSM de Nikon et USM de Canon.

Balance des Blancs: elle permet de régler les couleurs dominantes dans une photo. Elle peut se régler soit sur l’appareil lors de la prise de vue, soit en post-traitement sur son logiciel de retouche préféré.

Bracketing: technique qui consiste à prendre une même photo à plusieurs reprises, en changeant certains réglages (ouverture, sensibilité, …) dans le but de pouvoir mélanger les différents résultats afin d’obtenir une image homogène, où aucune zone n’a été « perdue » (partie brûlée, noire, etc). Cette pratique est de plus en plus utilisée pour les photographes qui pratiquent le HDR (High Dynamic Range)

Bridge: type d’appareil photo à mi-chemin entre les appareils compacts et les reflex. Ils sont généralement équipés d’un capteur proche de ceux des compacts, ont une visée électronique, et un zoom de grande amplitude (x20, x50 pour les derniers). En contrepartie, il n’est pas possible de changer d’objectif sur ce type d’appareil.

Bruit: le bruit numérique est une sorte de parasite apparaissant principalement dans les zones très sombres. Il peut être du à plusieurs facteurs: une sensibilité ISO trop élevée, un manque de luminosité global de la photo, ou à un capteur ancien. En règle générale, les petits capteurs qui équipent les compacts ou les bridges sont plus sujets au bruit que les reflex.

Collimateur: zone de l’image sur laquelle l’autofocus s’est basé pour faire sa netteté. En général, sur les reflex, il est possible de forcer l’utilisation d’un collimateur particulier en fonction des vues que va réaliser le photographe.

Contraste: différence de luminance entre les zones les plus claires et les parties les plus sombres d’une photo.

Contre-jour: prise de vue d’un sujet qui se situe entre le photographe et une source de lumière puissante, qui a pour effet d’avoir un sujet assombri qui se découpe de son arrière plan, beaucoup plus lumineux.

Cramé(e): se dit d’une photo qui a perdu des détails dans les hautes lumières (apparition de zones blanches dans lesquelles on ne distingue plus rien que du blanc).

Déclencheur: système permettant de déclencher la prise d’une photo tout en limitant le risque de faire bouger le boitier. Ce terme vise aussi bien le simple bouton se situant sur le dessus du boitier que les télécommandes (filaires ou sans fil) utilisées pour les photos de nuit.

Diaphragme: c’est un dispositif mécanique mince et opaque comportant une ouverture centrale généralement réglable. Il est constitué d’une série de lamelles métalliques mobiles dont l’ouverturen est contrôlée au moyen d’une bague placé à l’extérieur de l’objectif, marquée en nombre f. Il a un rôle déterminant dans la netteté des images produites. C’est un régulateur de la netteté de l’image.

Distorsion: défaut d’un objectif, qui donne à une photo un effet « arrondi », sphérique.

Exif: (Exchangeable Image File) format de fichier utilisé par la majorité des appareils photo numériques. Un appareil enregistre un fichier Exif qui contient à la fois les métadonnées de la photo et le fichier JPEG (ou RAW) associé. Les métadonnées sont des informations techniques sur la prise de vue effectuée (date, heure, ouverture, vitesse, focale, auteur, marque, modèle, etc.)

Filtre: dispositif qui se fixe à l’avant de l’objectif, soit sur le pas-de-vis de l’objectif directement, soit sur un porte filtre, lui-même vissé sur l’objectif. Il en existe de nombreux types, les plus connus sont l’UV et le Polarisant. Ils ont pour but de coloriser, atténuer les contrastes, adoucir les contours …

Firmware: il s’agit d’un micrologiciel programmé « en dur » dans une puce mémoire de l’appareil. On peut le mettre à jour occasionnellement par le biais d’un ordinateur.

Focale: distance (exprimée en millimètres) qui sépare le centre optique de l’objectif de l’image d’un sujet situé à l’infini. Le fait d’augmenter la longueur focale resserre le champ et capture une zone plus petite. Ainsi, un 17mm permettra de photographier une cathédrale alors qu’on se trouve à quelques mètres seulement de son entrée; alors qu’un 400mm permettra de prendre la gargouille perchée aussi haut qu’un immeuble de plusieurs étages.

  • La Focale 28 mm, plutôt dédiée au reportage. Avec un angle de 75° qui convient pour les photos de groupe avec peu de recul et aussi utile pour les scènes d’action.
  • La Focale 35 mm, ou focale de base permet de cadrer des scènes ordinaires et sans oublier les photos de famille.
  • La focale standard 50 mm avec un de 46° proche de la vision de l’oeil humain. La perspective et la taille du sujet ne variant pas certains la qualifie d’optique neutre.
  • La focale 85 mm plus spécialement réservée au portrait car l’angle et de grossissement permet de mieux cerner le visage sans le déformer.

Focale fixe: se dit d’un objectif qui a une distance focale qui est fixe; une fois l’objectif monté sur l’appareil, le seul moyen pour que le photographe éloigne ou rapproche son sujet est de se déplacer physiquement dans l’espace autour de son sujet.

Format (de fichier): il correspond au type (niveau) de compression qui a été utilisé pour stocker une image. Les formats les plus connus sont JPG (ou JPEG), BMP (Bitmap), GIF, PNG, TIFF, RAW, NEF. Le niveau de compression va déterminer la taille (poids) du fichier varie considérablement en fonction du format choisi (par ex. un fichier RAW ou NEF n’est pas du tout compressé, une photo atteint rapidement 30Mo, alors que la même photo en JPEG fera +/- 4 Mo)

Hyperfocale: distance minimum pour laquelle les sujets seront perçus comme nets quand on règle la bague de mise au point sur l’infini.

ISO: voir sensibilité (ISO).

JPEG (ou JPG): il s’agit d’un algorithme utilisé pour la compression des images numériques, développé par le Joint Photographic Experts Group, un comité composé de professionnel et de l’industrie de l’image. Plus la compression JPEG est élevée et plus la qualité de l’image est mauvaise.

Latence: délai entre le moment où le déclencheur est enfoncé et celui où la photo est effectivement prise. La plupart des réflex ont un délai de latence très court. Ce délai est plus important sur les appareils compacts mais totalement imperceptible sur les reflex numériques. Les gens sont particulièrement attentifs à ce détail lorsqu’ils ont tenté de prendre en photo des bébés ou des enfants, qui, entre le moment où ils ont appuyé sur le bouton, et le moment où la photo s’est déclenchée, ont remarqué que le sujet n’avait plus du tout la même posture.

LCD (écran LCD): (pour Liquid Cristal Display) il s’agit d’un écran à cristaux liquides, situé à l’arrière de l’appareil, qui permet d’afficher les informations sur les prises de vues, les dernières photos prises, …

MAP: acronyme de Mise Au Point.

Objectif: assemblage de lentilles optiques permettant de centraliser (« focaliser ») la lumière sur le capteur. Il existe 2 types d’objectifs:

  • focales fixes
  • focales variables (zoom)

Suivant la focale offerte, on classe les objectifs sous 3 catégories:

  • grand-angle (inférieur à 35 mm): orienté photos d’architecture principalement
  • trans-standard (entre 35 et 90mm): couvre 90% des besoins habituels des particuliers
  • téléobjectif (au dessus de 100mm): permet de rapprocher des sujets fortement éloignés, notamment utilisé pour des photos de nature

Obturateur: système permettant de contrôler la durée d’exposition du capteur.

Ouverture: quand on parle d’ouverture, on parle du réglage du diaphragme, afin de laisser entrer plus ou moins de lumière pendant un certain temps (ex. : f/2.8, f/22). Ainsi pour un temps d’exposition de 1 seconde, si le diaphragme est complètement ouvert, la photo sera très lumineuse, et si le diaphragme est complètement fermée, elle sera beaucoup moins lumineuse… Il y a donc deux réglages fondamentaux : la vitesse et l’ouverture. En parallèle, plus l’ouverture est grande, moins la zone de netteté sera grande. C’est avec ce réglage qu’on joue pour décrocher un sujet de son fond (cas des portraits par exemple).

Explications complémentaires:

Ouverture constante: en général, un zoom (donc, une focale variable), est plus lumineux sur sa courte focale que sur sa longue focale. Cependant, certains objectifs haut de gamme possèdent la même ouverture sur ces focales extrêmes (ils laissent passer la même quantité de lumière, que le sujet soit proche ou éloigné dans le viseur).

Photosite: cellule photoélectique qui compose un pixel; il faut 4 photosites pour composer 1 seul pixel (un pour le bleu, un pour le rouge et deux pour le vert, répartition qui correspond à la sensibilité de notre vision).

Piqué: il s’agit d’une notion assez abstraite utilisée pour juger de la qualité d’un objectif; notion basée sur un subtil mélange entre netteté et contraste d’une photo. Le piqué varie entre les objectifs. Il est généralement le meilleur quand on n’utilise pas un objectif à sa pleine ouverture: si on possède un objectif qui ouvre à f/2.8, son piqué absolu sera le meilleur au dessus de f/5.6.

Pixel: il s’agit d’un « point » sur le capteur. La capacité d’un capteur est aujourd’hui exprimée en mégapixels (1Mpix = 1 million de pixels). On parle de pixellisation d’une photo quand on a apparition de gros carrés au lieu des petits point qui forment l’image.

Pose: il s’agit de la vitesse d’obturation, c’est à dire le temps pendant lequel l’obturateur est ouvert. On parle généralement de pose quand la durée d’ouverture du diaphragme est supérieure à 1 seconde.

Profondeur de champ: elle désigne la zone de netteté autour de la distance de mise au point. La profondeur de champ peut être définie comme faible, si la zone de netteté est courte.

Rafale: enregistrement consécutif de plusieurs images qui s’enchainent rapidement. Suivant le modèle d’appareil photo, les rafales vont de 2 ou 3 images à 12 images par seconde. Par interpolation, certaines caméras et appareils photos permettent ce qu’on appelle un enregistrement de type « slow motion » qui avoisine les 1000 images par seconde.

RAW: le RAW est un format d’image, qui n’est pas standard entre les marques (chacun l’implémente à sa façon). Ce format, qui n’est pas compressé, regroupe toutes les informations dites « brutes », enregistrées par le capteur. Ce format est beaucoup utilisé par les photographes amateurs, avertis ou professionnels, car il permet une grande amplitude dans le post-traitement de la photo (comparable au développement de la photo du temps de l’argentique).

Résolution: elle se définit par le nombre de pixels qui composent une image. Elle est exprimée en PPP (Points Par Pouce).

Saturation: elle exprime la pureté de la couleur. Dans un logiciel de retouche, quand on joue avec la saturation d’une image, on augmente ou on diminue les couleurs.

Sensibilité (ISO): plus un film ou un capteur est sensible, plus la quantité de lumière nécessaire pour une exposition correcte sera faible, et inversement.  Quand on veut avoir un grain minimum, avec une lumière ambiante assez forte, il faut descendre au plus près de 100 ou 50 ISO, la qualité d’image, la finesse de l’image, ainsi que les couleurs seront éclatantes. Inversement, une photo de concert ou une photo dans la pénombre imposera de « monter en ISO », de passer au dessus de 800 ISO pour ne pas avoir une vitesse trop faible et risquer de bouger au déclenchement.

Sous-exposé(e): une image (ou une partie de l’image) est sous-exposée quand elle apparaît trop sombre, trop noire, qu’elle manque de contraste et que les couleurs sont ternes.

Stabilisation: système plus ou moins évolué, permettant de limiter les risques de flou lié au bougé lors du déclenchement. On distingue principalement 2 axes lors de la stabilisation: horizontal et vertical (ceci afin de désactiver la stabilisation verticale lorsqu’on se met sur pied). De même, il existe 2 types de stabilisation: intégrée à l’objectif, ou intégrée directement au boitier (stabilisation du capteur), ce qui permet de faire bénéficier la stabilisation à n’importe quel objectif vissé sur le boitier.

Surexposé(e): une image (ou une partie de l’image) est surexposée quand elle apparaît trop claire, avec un contraste trop léger, et des couleurs lavées.

Téléobjectif: se dit d’un objectif à grande focale ( au dessus de 200mm en général).

Vitesse (d’obturation): elle correspond au temps de pose (d’ouverture), laps de temps pendant lequel l’obturateur reste ouvert.

http://phototrend.fr/2009/02/mp-20-la-vitesse-dobturation/

Zoom: par opposition aux objectifs à focales fixes, les zooms ont une amplitude plus ou moins importante, permettant au photographe de rapprocher ou éloigner un sujet tout en restant au même endroit.